Barthelemy, bébé de 5 Mois dort sur le ventre.

Problèmes d'endormissement et de nuits difficiles.
« Nous avons fait appel à Aude lorsque notre fils, Barthélemy, avait tout juste 5 mois. C’était un enfant qui mangeait beaucoup (et plutôt 5 que 4 repas par jour), avait du mal à faire ses siestes, et se réveillait encore plusieurs fois par nuit (la plupart du temps pour boire un biberon). Qui plus est, depuis sa naissance, notre fils ne réussissait à bien dormir que sur le ventre.

Lorsque Aude nous a interrogé sur notre vie depuis l’arrivée de Barthélemy, je lui ai raconté que j’avais appris mon licenciement lorsque notre fils avait 2 mois. Que nous pensions évidemment qu’il avait été affecté puisque j’étais moi-même très affectée.

 

Elle nous a donc clairement expliqué qu’il ressentait toutes mes angoisses liées à cet événement. Depuis quelques temps, j’avais aussi remarqué que Barthélemy avait un regard très fuyant avec moi alors qu’il était très enjoué avec son père.

 

Aude lui a donc parlé pendant une quinzaine de minutes, lui expliquant que je ne lui en voulais en rien de ce qui s’était passé avec ma société, et qu’il n’avait pas à se soucier des éventuels problèmes de ses parents. Elle lui a aussi expliqué qu’il était maintenant assez grand pour se passer d’un biberon la nuit et qu’il devait, pour sa sécurité, dormir sur le dos.
Bref, elle lui a parlé pendant quelques minutes. Barthélemy était dans mes bras pendant ce temps, gesticulait dans tous les sens et j’avoue avoir été un peu sceptique du résultat d’une telle conversation.

Aude, après être restée deux heures chez nous, est partie. A partir du moment où elle a claqué la porte, Barthélemy m’a regardé avec un grand sourire (versus son regard fuyant des derniers temps), s’est couché le soir sur le dos (versus sur le ventre) et a dormi d’une traite sans biberon pendant 12 heures. Depuis (Barthélemy a maintenant 7 mois), il dort merveilleusement bien (siestes comprises) et mange normalement.

J’avais évidemment expliqué 1000 fois à Barthélemy que je l’aimais fort et qu’il n’avait pas à se soucier de mon licenciement. Aude m’a expliqué qu’au lieu de le rassurer, il semblerait que cela l’angoissait car je lui en parlais avec beaucoup d’émotion.
Nous souhaitons donc apporter notre témoignage pour tous ces parents qui rencontrent des soucis (quels qu’ils soient) avec leurs enfants. L’intervention d’Aude a permis de régler tous nos problèmes en moins de 24 heures.

Elle est vraiment très très forte!!! »
Paris 2011.

Laissez un commentaire