Help ! Besoin d’un coup de pouce…

Si devenir parents est souvent le plus beau métier du monde, il faut bien avouer que ce n’est pas toujours le plus simple !

Bonne nouvelle, il suffit parfois d’en parler pour relativiser et dédramatiser.

Une coach, rien que pour moi ?
Coralie a essayé, Coralie a aimé ! Voir témoignage ci-dessous.

 

 Eh oui, une coach pour dénouer un conflit, comprendre une situation ou simplement prendre des conseils à la sortie de la maternité, ça se fait de plus en plus.

Chacun a sa manière de procéder :

cette spécialiste se rend généralement au domicile des parents, ou vice versa.
Puis travaille au cas par cas, selon la situation.

Elle met en place des outils concrets, donne des clefs pour venir à bout des problèmes. Pour chercher l’origine du conflit et savoir ce qui se joue inconsciemment, elle revient sur l’histoire de l’enfant depuis la grossesse. Elle aide également les parents a retrouver leur confiance en eux, à exprimer leurs peurs, à prendre du recul.

Si recourir à un coach parental présente un certain coût, les résultats sont en général
très rapides :
Le plus souvent, une ou deux rencontres suffisent.

Témoignage de Coralie.

« J’étais vraiment désespérée »
À 2 mois, ma petite Lola pleurait énormément et ne dormait quasiment jamais, ni la nuit, ni le jour.

Après m’être assurée auprès du pédiatre qu’elle ne présentait aucun problème médical, j’en ai discuté avec mon ostéopathe, qui m’a recommandé une coach parentale
(Aude Becquart, www.coaching-parental.fr ).
Je n’avais jamais entendu parler de ce métier, alors, je l’ai suivi les yeux fermés. De toute façon, j’étais prête à tout, car la situation devenait intenable.

La coach est venue à notre domicile. Elle a longuement discuté avec mon compagnon et moi. Elle nous a rassuré. Comme Lola est notre premier enfant, nous étions totalement perdus.

Puis, à ma grande surprise, elle s’est adressée à notre bébé. A priori, le problème venait
de la naissance, car Lola et moi avons été séparé durant une semaine lorsqu’elle avait 10 jours.

Enfin, elle nous a expliqué comment mettre en place un protocole d’endormissement (protocole spécifique d’endormissement). À peine la coach a-t-elle poussé la porte que Lola a dormi durant 3 longues heures. « Magique ».

Une seule séance a suffi pour régler totalement le problème. Même si le tarif est relativement élevé (60 euros de l’heure), je ne regrette rien. Le jeu en valait vraiment la chandelle.

Laissez un commentaire