Se protéger du soleil, c'est protéger sa santé

Depuis juin, l’Inpes invite le grand public à se protéger des risques solaires en les informant concrètement sur la nature des bons réflexes à adopter.

La nouvelle campagne d’information fait ainsi appel au professeur « Pourquoi » pour expliquer les bénéfices des gestes préventifs.

En quantité modérée, le soleil est bénéfique pour la santé.

Cependant, une exposition excessive et inconsidérée à ses rayons n’est pas sans conséquence. Coups de soleil, vieillissement cutané prématuré, photosensibilisation, cancers de la peau ou lésions oculaires : autant de risques à éviter.
En France, 8 000 nouveaux cas de mélanomes cutanés (forme la plus grave du cancer de la peau) ont été enregistrés en 2010 (estimations de l’InVS). Et selon le Centre international de recherche contre le cancer (CIRC), près de 70 % des mélanomes cutanés seraient dus à l’exposition solaire.

Un manque de vigilance

La connaissance des gestes de prévention est plutôt bonne en France, mais elle stagne depuis 2006 et demeure approximative. Les comportements préventifs sont insuffisamment et inégalement adoptés et certaines idées reçues perdurent malgré les campagnes d’information menées chaque année, à l’approche de l’été.
Il semblerait que les risques solaires soient banalisés, voire occultés, notamment dans le contexte des vacances, où ces gestes paraissent contraignants.

L’aide du professeur « Pourquoi »

Face à un tel constat, la nouvelle campagne d’information de l’Inpes va plus loin qu’un simple rappel des comportements préventifs. Sans diaboliser le soleil, elle responsabilise chacun, en expliquant concrètement et simplement l’intérêt de certains gestes élémentaires et incontournables. Le but : les légitimer et les pérenniser.
Un mot-clé résume le dispositif de communication : « Pourquoi ? ».

Pourquoi faut-il porter un tee-shirt, des lunettes de soleil et un chapeau ?
Pourquoi faut-il mettre de la crème solaire toutes les deux heures ?
Pourquoi ne pas bronzer entre 12h et 16h ?
Pourquoi les enfants doivent-ils être doublement protégés du soleil ?

Pour nous éclairer, le professeur « Pourquoi » répond à toutes ces questions.
Pédagogique et accessible, sa réponse comprend deux niveaux d’information : le premier, plutôt ludique, s’appuie sur le bon sens ; le deuxième, plus formel, explique concrètement l’intérêt des gestes de prévention.

Le dispositif de communication

Avec pour message, « Se protéger du soleil, c’est protéger sa santé », la campagne s’adresse à l’ensemble de la population. Elle cible notamment les mères, qui appliquent généralement les conseils à leurs enfants, mais ne les adoptent pas toujours pour elles-mêmes.
Le dispositif comprend la diffusion, à partir de juin, – avec un renforcement en juillet et en août, et au moment des grands départs en vacances – de quatre spots radio sur les stations nationales et autoroutières. Par ailleurs, un partenariat a été conclu avec les stations du groupe NRJ pour une diffusion des messages de prévention durant « la météo des plages ». Ils seront également intégrés aux flashs météo et Trafic Info du réseau Autoroute FM.

Quatre annonces seront publiées dans la presse TV, féminine, parentale ou dédiée à la santé. Des opérations spéciales dans les journaux à destination des femmes sont aussi prévues. En outre, le dépliant Tout ce qu’il faut savoir pour que le soleil reste un plaisir sera largement diffusé via les relais habituels (secteur de l’hôtellerie, centres de vacances, transport, etc.).

Le dispositif prévoit également des actions de proximité organisées en collaboration avec les Clubs de plage Mickey

- qui accueillent les enfants autour d’activités diverses et de jeux – et la Tournée d’été de la Française des Jeux
- qui propose aux vacanciers de nombreuses animations dans plusieurs villes de France.

Parmi les opérations programmées : un stand de l’Inpes accueillera le public ; le quizz 1, 2, 3 soleil, édité en 2010, sera proposé aux parents et aux enfants ; les pictogrammes de la précédente campagne seront réutilisés.
L’ensemble du dispositif renvoie vers le le site www-prevention-soleil.fr, actualisé.

Les règles d’or

Ne pas oublier que la première et la meilleure des protections est l’évitement, surtout aux heures de la journée les plus ensoleillées (de 12h à 16h en été en France métropolitaine) et préférez l’ombre. Portez tee-shirt, chapeau et lunettes de soleil conformes à la norme européenne CE. En complément, la crème solaire constitue une protection efficace, si l’application est renouvelée toutes les deux heures et après chaque baignade. Et surtout, protégez davantage vos enfants.

Sources : http://www.inpes.sante.fr/

Laissez un commentaire