Comment lutter efficacement contre le burn-out maternel.

mere-depressionOn parle souvent du burn-out professionnel. Mais voilà,
le burn-out ne concerne pas seulement l’environnement de travail.

Il apparaît aussi au sein du foyer familial.


En effet, les mères de famille assujeties à un stress quotidien, se voient elles aussi diagnostiquées être en burn-out.
Voici 7 astuces pour sortir du burn-out maternel…

1 – Je fais un état des lieux de la situation

J’identifie les causes de mon stress afin d’élaborer une stratégie appropriée à mon problème.

2 – J’organise ma vie de famille :

- Instaurer un rituel de 30 mn chaque jour pour ranger le désordre quotidien. Vous lutterez ainsi contre le stress occasionné par une maison désordonnée. Ce qui vous permettra de mettre de l’ordre régulièrement sans même y penser.
- Identifier ses priorités afin de ne pas se laisser envahir par les contraintes d’un emploi du temps surchargé.
- Faire une liste des choses importantes que l’on a à faire pour le lendemain. Cela vous permettra de commencer rapidement votre journée et donc de gagner du temps ; mais aussi cela vous autorisera de libérer votre esprit de choses inutiles.
- Eliminez le désordre environnant en aménageant un rangement organisé qui nécéssitera d’acheter des boites de rangement, de vous débarrasser des choses inutiles ect…
- Faites-vous aider par chacun des membres de la famille. Adaptez les tâches à effectuer en fonction de l’âge des enfants et des prédispositions de l’époux.
- J’installe une routine pour le lever et le coucher des enfants. Cela donne aux enfants des repères bien précis qui leur permettent d’aller plus vite.

3 – je prends du temps pour moi :

En prenant soin de tout le monde sans s’occuper de soi, les mères aggravent la situation de stress et surtout toutes les émotions et les frustrations qui les accompagnent. Alors petites mamans, prenez les choses en main.
- Plannifiez votre temps libre pour passer du temps avec vos amies, faire un soin du visage et/ou du corps, faire du shopping, flânner, faire du sport…
- Appréciez les petits bonheurs quotidiens : le stress environnant est inévitable mais diminuez son effet en profitant pleinement des moments positifs que vous pouvez vivre dans une journée comme un petit calin avec un de ses enfants, un mot d’amour du petit dernier, un compliment de son compagnon.
- Apprenez à dire non : la surcharge de travail est souvent consécutive au fait que vous ne savez pas refuser les demandes que l’on vous fait. Evaluer vos capacités à donner et fixez-vous des limites. Vous préserverez alors vos réserves d’énergie physique et émotionnelle.
- Profitez de chaque instant libre que vous pouvez avoir dans une journée. Cela vous permettra de recharger rapidement les batteries.
- Partagez vos émotions : il est essentiel de pouvoir vous confier à une personne de confiance : que ce soit votre compagnon, votre mère, une amie, une soeur, un thérapeute, un coach ect… N’hésitez pas cela vous fera le plus grand bien et vous libérera en partie du poids que vous portez. Il est important d’être entendu et comprise.

4 – Je développe la confiance en moi

- J’identifie mes talents et mes points forts : je vous invite à aller voir la note intitulé  » Exercices pour retrouver la confiance en soi après une absence professionnelle prolongée ! » et faire le petit exercice proposé. Cela vous fera du bien alors n’hésitez pas.
- Je me félicite de mes réussites : au lieu de vous focaliser sur ce qui n’a pas été, attardez-vous sur ce que vous avez réussi à réaliser. Prenez même en compte les petites choses. Tout à son importance. Faites ce bilan positif en fin de journée et par écrit pour vous en rappelez.
- Je me fixe des objectifs clairs et atteignables : au lieu d’essayer de vouloir absolument tout faire en un rien de temps et parfaitement, soyez stratégique et organisez votre temps de façon rationnelle. Vous gagnerez ainsi en efficacité et donc confiance en vous.

5 – Je sors de l’isolement et je crée mon réseau :

pour sortir d’un certain isolement, retrouver une vie sociale, obtenir rapidement des solutions à des problèmes rencontrés, se sentir utile en offrant à son tour son aide. Tout cela participe au développement de la confiance en soi.

6 – je me mets en valeur :

non pas pour me vanter mais pour donner à voir de moi quelque chose de spécial, qui corresponde à ce que je suis. Il y a six principes à respecter : Etre authentique, Etre à l’écoute, Poser des questions, Donner son avis, Parler de soi de façon positive, Se présenter de façon originale.
En faisant usage de ces principes vous communiquerez de manière efficace et positive et vous vous montrerez un interlocuteur de qualité. C’est de cette manière que vous transmettrez une image positive de vous-même et que vous agirez sur vos relations avec votre entourage.

7 – je partage des moments forts avec mes enfants :

Le métier de parent ne se limite pas à du gardiennage ou à de l’éducatif. Il est également important de partager des moments forts avec ses enfants. Cela va vous permettre de renforcer vos liens et de vous fabriquer de merveilleux souvenirs :
n’est-ce pas la finalité de l’enfance ?
Pour ce faire je propose à mes enfants des activités qui me plaisent tels que le jardinage, la natation, la peinture, les jeux de construction, de ballon, la lecture, le golf, la visite d’un musée, une ballade en forêt ect… Ces instants passés ensembles seront l’occasion de fous rire et d’échanges de mots d’amour. Rien de tel pour éliminer le stress accumulé.
A travers le long chemin de la maternité, dites-vous bien que vous n’est pas seule à vivre ces moments de doute, de fatigue intense, de stress prolongé et quelques fois de découragement. N’hésitez pas à en parler à un proche ou professionnel pour dans un premier temps désamorcer la situation. Rien est immuable, tout peut changer.

Soyez à votre écoute.

Par par Ambre Pelletier
Source :
http://www.fruitymag.com/burnout-maternel-a752.htm

Laissez un commentaire