Mon enfant ne dit jamais bonjour !

La politesse ne vient pas naturellement aux enfants.
Jusqu’à 6 ans, 7 ans, 8 ans, beaucoup rechignent à dire « bonjour », « merci », « s’il te plaît ».

Alors existe-t-il un remède pour leur apprendre les bonnes manières sans briser leur authenticité et leur spontanéité ?

Il ne dit pas bonjour: pourquoi ?

 

Plusieurs raisons peuvent expliquer son refus :

- Sachez d’abord que les règles de politesses ne sont pas innées.
Il s’agit d’un code social que l’enfant met du temps à acquérir. D’autant que derrière le « bonjour » obligé, il y a rarement l’envie réelle de souhaiter à l’autre, une bonne journée pleine de bonheur. « Ce genre de mécanisme conventionnel n’est généralement pas compris des enfants ; ils y voient même en grandissant une certaine forme d’hypocrisie », souligne Camille Morel dans L’éducation des enfants (éd. Artémis).

- Votre enfant peut aussi se retenir de dire bonjour par timidité ou par pudeur.

- Enfin, ce peut être aussi une manière de s’opposer à vous.

Comment réagir ?

- Premier conseil pour lui apprendre la politesse: montrez l’exemple.
C’est en vous adressant à lui avec respect qu’il intégrera le mieux cette notion.

Dès son plus jeune âge, pensez à lui dire bonjour au réveil, à le remercier lorsqu’il vous rend un service. « L’enfant qui, lui-même, se sent reconnu à travers la politesse qu’on lui manifeste, comprendra aisément que les autres apprécient également ce sentiment de reconnaissance », poursuit Camille Morel.
Attention : votre enfant observera aussi la manière dont vous vous adressez aux autres.

- Lorsqu’il est invité chez un ami et que vient le moment de dire au revoir, évitez de lui imposer le « dis au revoir et merci », mais proposez de le faire avec lui :
« viens, on va dire au revoir ».

- Expliquez-lui le sens de ces règles : qu’il s’agit d’un usage social qui permet aux êtres humains de bien vivre en société. Et que plus profondément, la politesse permet de montrer à l’autre que son existence est perçue, reconnue.
Vous pouvez également lui en expliquer le sens à l’occasion d’une situation précise : « Martin a reçu de sa marraine un cadeau pour son anniversaire qui lui a fait très plaisir. Je lui ai expliqué qu’elle serait très contente de savoir que ce cadeau lui avait fait plaisir et que le « merci » servait à cela. S’il ne la remerciait pas, elle ne pourrait pas le savoir », raconte Marie, maman de Martin (6 ans).

- Enfin, respectez sa manière de dire bonjour. « Bien souvent, les enfants entrent au contact de l’autre d’une manière plus créative que celle imposée par la société: il joue, offre un dessin, montre un objet qu’il aime… », observe la psychologue Christine Brunet dans Petits tracas et gros soucis de 1 à 7 ans (éd. Albin Michel).

A éviter…

- Ne le harcelez pas et n’entrez pas dans un rapport de force : vous risquez de le bloquer et de l’inciter à répondre par l’agressivité.

- Ne le culpabilisez pas avec des « c’est pas gentil de ne pas dire bonjour ! ».
L’enfant n’est pas dans cette logique là.

- Enfin, montrez vous compréhensif et bienveillant et faites preuve de patience.
La politesse est un long apprentissage…

En savoir plus…

- Lili est malpolie, Dominique Saint Mars et Serge Bloch, éd. Calligram (livre pour enfant)
Source : http://www.psychonet.fr/2001/05/14/1218-mon-enfant-ne-dit-jamais-bonjour

Laissez un commentaire