Elever son enfant

Schématiquement, il y a deux manières d’élever son enfant.  La première comprend  les deux opposées : tout laisser
ou ne rien laisser faire.

C’est facile ! Dans ces deux cas, le parent ne se pose pas de questions.

 

 

Dans le « tout laisser faire » que l’on appelle aussi « l’enfant-roi »,
on ne crée pas de contrariétés. On répond aux désirs et non
aux besoins de l’enfant. Sans limites bien définies, l’enfant
se cogne la tête contre les murs. Ce type éducatif est déstructurant
pour l’enfant. Il se sent en insécurité. Il n’est pas capable de définir
ses propres besoins.  Tout laisser faire à son enfant c’est ne pas le respecter.
Dans le « rien laisser faire », rien n’est négociable. L’enfant subit la toute-puissance de l’adulte. Le parent ne tient absolument pas compte des besoins de la fille ou du garçon. Cette méthode fabrique soit des êtres soumis soit des adultes qui se révolteront pour, à leur tour, humilier les autres.
Dans ces deux cas extrêmes, pas de dialogue. Les échanges entre le parent et l’enfant sont pauvres. L’enfant ne développe aucun esprit critique. En réalité, il ne se sent pas respecté.
L’autre voie se situe « entre les deux ». Pas évident de savoir où mettre le curseur. Qu’est-ce qui est permis ou non, qu’est-ce qui est négociable ou qui ne l’est pas ? Ce type d’éducation demande de l’énergie. Il nécessite un dialogue avec l’enfant et avec l’autre parent. Pour se sentir en sécurité, l’enfant a besoin d’un cadre. Ce cadre doit être clairement défini. Il doit être compris par l’enfant. Ce cadre n’est pas d’une rigidité absolue. Le parent doit aussi accepter que, pour grandir, l’enfant va essayer de le transgresser, d’en pousser les bords. Il faut faire preuve de souplesse et de tolérance. En fonction de l’évolution du développement de l’enfant, le cadre est révisable. Les contours sont alors réétudiés et de nouvelles limites définies.
Vous l’avez compris le premier besoin de l’enfant est de se sentir en sécurité. Un cadre clairement identifié et évolutif lui permet de s’épanouir en toute confiance.

Laissez un commentaire