Coaching Parental, changez de casquette !

coachingparental-casquetteQuestion de parent, réponse d’expert :

Le message d’Eve :

Je me trouve souvent confrontée à des rapports tendus avec mes enfants, quand je rentre du travail.

Sur le coup, nous sommes ravis de nous retrouver, nous nous sautons au cou. Ils sont là à courir partout, à me raconter leur journée et je me sens tout à fait attentive.

Puis, quand je cherche à leur faire faire les activités du soir, les faire venir dîner, prendre leur bain, se brosser les dents, etc… la tension monte.

Cela finit parfois… en jus de boudin (avec des larmes et parfois, je dois le confesser, quelques taloches) !

Que faire ?

L’avis de Jacques Salomé:

Je vais vous faire sursauter, si je vous dis que c’est relativement simple.Il suffit de se repositionner en amont: plus clairement, quand je dis en amont, c’est avant les conflits…

1) Il y a plusieurs positions relationnelles parentales possibles

Il est important en effet de pouvoir parler (un jour de non-conflit) et de visualiser avec vos enfants vos différentes positions relationnelles parentales (je ne parle pas des rôles parentaux).

Dans ma propre histoire, quand j’étais père de cinq jeunes enfants, nous en avions repéré quatre, que je vous décris :

• la position « maman »: fonction gratifiante, bienveillante, oblative.
=> Celle que vous exercez quand ils rentrent de l’école et qu’ils semblent apprécier.

• la position « mère » : fonction plus frustrante, plus interdictive, plus coercitive éventuellement, que vous exercez aussi quand vous leur demandez de faire leur travail, toilette, etc…
=> Fonction, comme vous l’avez remarquée, qu’ils n’aiment pas.

• la position « femme de leur père ou de votre mari » qui fait qu’à certains moments, vous êtes plutôt tournée vers lui… que vers eux.
=> Ils n’aiment pas trop cela non plus et essaient parfois de s’infiltrer, de saboter cette position…

• la position »travailleur à temps plein » (extérieur ou intérieur), c’est à dire tournée vers une tache à accomplir.

A cela il conviendrait d’ajouter une position plus ancienne qui est souvent réactivée, celle d’ex-petite fille, quand par leur comportement ils réveillent en vous personne blessée, humiliée, révoltée ou joyeuse, dynamique etc…

2) Dans la pratique

Quand je dis visualiser, je vous invite à trouver une « représentation  » simple de ces différentes fonctions.

Nous avions, quant à nous (la mère de nos enfants et moi), 5 boléros sans manche, c’est-à-dire qu’on peut enfiler très vite, et sur lesquels étaient inscrits en gros : maman, mère, travailleuse, femme de votre père, ex-petite fille.

Moi j’avais 5 casquettes de base-ball : papa, père, professionnel, mari de votre mère, ex-petit garçon.

Les enfants comprennent parfaitement. Ce qu’ils n’acceptent pas, c’est la collusion « nous sommes maman ou papa et, soudain, nous passons à la position mère ou père… ». Quand les positions sont énoncées, ils en rient : « ah voilà la mère qui s’annonce, va falloir bosser ! ». Cela peut être fait par des photos agrandies, des dessins, des caricatures, etc…

3) Jours pairs… jours im-pères !

Je termine en ajoutant que vous savez qu’il existe aussi des jours pairs (pères) et des jours impairs (mères). Si nous sommes le 2O juin, comme c’est un jour « père », il est impossible de faire une demande aux enfants. S’ils s’opposent, refusent, il ne faut pas insister en mentionnant: « si votre père était là, c’est lui qui poserait l’exigence de père ! ». Le lendemain, ce sera un jour impair, donc un jour mère… et ce sera à vous d’exercer la fonction « mère ».

Ne croyez pas que je plaisante. J’ai reçu beaucoup de témoignages, depuis que j’ai lancé cela, il y 15 ans dans une conférence.

Dernière précision : quand vous aller quitter la position maman, ne passez pas tout de suite à la position mère, mais prenez durant quelques minutes la position « femme », pour vous occupez de vous. Ils vont également s’occuper d’eux durant ce temps, en rappelant que dans quelques instants, ils vont avoir à affronter la mère !

Bien à vous sur ce chemin de vie.

Jacques Salomé

Livre ressource: Papa, maman écoutez moi vraiment (J’ai lu)

Source : http://www.psychologies.com/Famille/Enfants/Apprentissage/Articles-et-Dossiers/Expliquez-a-vos-enfants-que-vous-n-etes-pas-qu-une-maman

Laissez un commentaire