Comment choisir les cadeaux de Noel de vos enfants ?

Cadeaux de Noël : 5 petits conseils au Père Noël

 ¯Oh, jingle bells, jingle bells, jingle all the way¯¯...

Dans quelques semaines, la féérie de Noël va nous emporter dans son tourbillon de cadeaux

et malheureusement, pour quelques enfants, malgré toute la bonne volonté déployée par les adultes le Père Noël, la déception pourra être au rendez-vous !

Depuis que je me suis fait avoir par un fabriquant de jouets indiquant « à partir de 3 ans » et que j'ai constaté au pied du sapin de Noël que cet « à partir de 3 ans » nécessitait que l'enfant sache lire, je suis devenue extrêmement vigilante dans ma sélection de cadeaux.

Car un jeu mal adapté à l'âge de l'enfant peut lui envoyer inconsciemment un terrible message : « Tu n'es pas assez intelligent pour jouer avec ce jeu » !

Je vous livre donc ma check-list des précautions testées et approuvées avant tout achat :

1/ L'idéal est de pouvoir tester le jeu avant de l'acheter pour vous rendre vraiment compte des compétences qu'il requiert. Les « ordinateurs » à l'effigie des héros préférés de nos enfants sont tentants mais si la majorité des options de jeux demande d'épeler ou de taper la première lettre du mot figurant sur l'écran, ce n'est bien sûr pas avant 4 ou 5 ans... même si le fabriquant indique « à partir de 3 ans ». Car quoi de plus frustrant pour un enfant de disposer d'un jeu et de ne pouvoir profiter de toutes les options qu'il offre ?

 
2/ Pour tous les jeux nécessitant des piles, asurez-vous de leur présence dans le jeu. Je me souviens du Noël de mes 7 ans passé dans le petit village de mes grands-parents et de la mine déconfite de mes parents qui n'avaient pas pensé aux piles du merveilleux appareil photo que je venais de recevoir... quel étourdi ce Père Noël !

3/ Les enfants aiment le bruit, la couleur, la lumière. Dont acte. Même si vous, vous auriez tendance à préférer le silence, les jeux épurés et qui ne nécessitent pas de piles !

4/ La notion de patience pour un enfant de moins de 4 ans est encore arbitraire. Quand il reçoit un cadeau, c'est pour y jouer TOUT DE SUITE !
Alors, pour éviter que l'ouverture des cadeaux ne se transforme en « guerre des nerfs », pensez à monter les jeux AVANT de les offrir.
Je pense notamment à certains modèles de vélos, trotinettes ou patins à roulettes vendus en kit et qui nécessitent, en plus des bons outils à porter de mains (...), quelques minutes de réflexion aux papas et mamans... surtout après une nuit écourtée par le réveil des enfants impatients de découvrir leurs cadeaux !
En revanche, monter en famille une maison Playmobil peut être un excellent moment à partager.

5/ Autre écueil à éviter : les situations frustrantes pour l'enfant ! Certains jouets qui regorgent de petits accessoires susceptibles d'être portés à la bouche par le petit frère (ou petite soeur) peuvent entraîner injustice et colère quand ils seront, au grand dam de votre aîné(e), dépouillés par vos soins pour protéger le petit dernier.
De même, les jeux présents sous le sapin de noël mais auxquels « il ne faut pas toucher car ils sont réservés pour jouer chez papy et mamy »!

6/ Enfin, achetez des jeux que vous tolérerez chez vous ! Un jeu très volumineux rendra fou de joie votre fils/fille mais peut-être moins le papa ou la maman que vous êtes quand il s'agira de « ranger sa chambre » ! Votre enfant aimera sortir ses jouets sans que cela suscite chez vous quelques soupirs ou haussements d'épaules à la vue encombrante dudit jeu !

Enfin, n'oubliez pas le petit verre de lait au pied du sapin accompagné de quelques sablés pour remercier le Père Noël d'avoir si bien travaillé cette année !

 

 

 

 

Laissez un commentaire